Quand fait-il trop chaud pour travailler ?

Publié : Par

Chaleur bureau

Ce mercredi 21 juin, jour le plus long de l'année (solstice d'été), marquera le début de l'été (dans l'hémisphère nord). Cette période est pour beaucoup synonyme de réjouissances: vacances, ciel bleu, barbecues, etc...Mais aussi de fortes chaleurs, qui, si elles sont un plaisir sur une plage ou au bord d'une piscine, peuvent devenir très désagréables voire insupportables sur votre lieu de travail ! Alors quand fait-il réellement trop chaud pour travailler ? Tout dépend du travail que vous effectuez. 

Petit tour d'horizon de vos droits et des règles applicables:

Lorsqu’il fait trop chaud au travail, les travailleurs ont droit à un certain nombre de mesures de protection. Quand fait-il trop chaud pour travailler ? Tout dépend du travail que vous effectuez.

Pour l'exposition à la chaleur, les valeurs d'action d'exposition sont fixées à partir de l'indice WBGT en fonction de la charge physique de travail. L'indice WBGT ("wet bulb globe temperature") tient non seulement compte de la température, mais aussi de l'humidité relative de l'air, du rayonnement thermique et de la vitesse de l'air.

  • Pour des travaux très légers (travail assis, tel que travail de bureau, lecture) et les travaux légers (travail assis avec légers mouvements des mains, dactylographie, travail léger à la chaîne), l’indice WBGT maximum est fixé à 29 C°.
  • Pour des travaux moyens (travail debout avec quelques déplacements ou levées d’objets légers) : 26 C°.
  • Pour des travaux lourds (déplacements et levée d’objets lourds tels que bêchage, sciage de bois, etc.) : 22 C°.
  • Pour des travaux très lourds : 18 C°.

Attention, la température obtenue à l’aide d’un thermomètre globe humide peut être inférieure de 5 °C à celle qui s’affiche sur votre thermomètre classique. Par conséquent, si vous effectuez un travail de bureau, ce n’est que quand la température atteint 34°C que votre employeur est tenu de prendre des dispositions spécifiques, et pour des travaux moyennement lourds, le seuil est de 31°C et ainsi de suite pour les autres activités.

Chaleur bureau

Comment définir la "charge de travail" ?

Les températures autorisées dépendent donc de la charge de travail. Comment doit-on l’évaluer?

Afin d’évaluer la charge physique de travail, le mieux est de comparer son travail à une série d’exemples:

  • Le travail physique léger comprend: le travail de secrétariat, la conduite d’une voiture,…
  • Le travail physique moyennement lourd comprend: la menuiserie, la conduite d’un tracteur,…
  • Le travail physique lourd comprend: le bêchage, le sciage à la main, le rabotage, le fait de pousser et de tirer des brouettes,…
  • Le travail physique très lourd comprend: le bêchage en profondeur et l’excavation, le fait de monter sur des échelles et de monter les escaliers,…

Attention ! Il s'agit de la charge de travail physique et non de la pénibilité mentale que peut avoir un travail.

L’employeur doit alors distribuer des boissons rafraîchissantes appropriées. Si la canicule persiste, un régime de présence limitée sur le lieu de travail et de temps de repos doit être instauré. L’employeur doit également installer des dispositifs de ventilation artificielle.

Les travailleurs exposés à un rayonnement solaire direct doivent disposer d'équipements de protection collectifs ou individuels.

Retour à la liste