NOUVEAUTÉ: Le café où l’on vient travailler à Liège

cafe.png


L’Office Café a donc récemment ouvert ses portes au numéro 26 de la rue Souverain-Pont, à Liège. 
 
Voilà donc un nouveau lieu de travail et complexe événementiel en cité ardente. Son principe ? On ne paie pas pour ce qu’on consomme mais bien pour le temps qu’on y passe. Des boissons chaudes et des en-cas sont disponibles à volonté pour tout qui a envie de venir travailler ou tout simplement faire une pause dans une atmosphère cosy et design. 
 
À l’origine du projet, il y a Alice Caterina, juriste de formation, qui, depuis toujours, avait envie de se lancer en tant qu’indépendante. «Le concept existe à Paris, c’est l’Anticafé», explique-t-elle. L’Anticafé se veut espace de partage, entre le café et l’espace de coworking (lieu où on vient travailler et échanger des idées avec les gens présents). «Mon idée, c’était d’apporter le concept à Liège. On paie selon le temps qu’on a passé dans l’établissement. C’est la seule chose qu’on paie», ajoute-t- elle. 
 
Sur place, pour un prix modique, le client a à sa disposition des boissons chaudes (cafés, thés…) et un café gourmand composé d’encas sucrés (muffins, tranches de cake, cookies…) et salés (toasts, tapenades…). Dans le futur, l’Office Café pourrait même proposer une formule de lunchs (payants), en partenariat avec un établissement tout proche. 
 
LA BANQUE A SUIVI 
 
L’Office Café se veut donc ouvert à tous ceux qui veulent travailler, discuter ou étudier. «C’est parfait pour les travailleurs, les étudiants ou ceux qui veulent tout simplement faire une pause. Les espaces de co-workings sont généralement plus classiques et plus neutres au niveau du décor et davantage tournés vers les start-ups. Ici, on accueille tout le monde», poursuit la jeune patronne de 34 ans. Depuis son ouverture, le concept séduit. «Il a très bien été accueilli et les clients actuels ont bien le profil imaginé. Beaucoup arrivent avec leur ordinateur pour venir travailler». 
 
Notons que, pour le financement, la jeune femme n’a pas eu de souci : la banque a été séduite par le projet et l’a de suite suivie. Du côté du prix, la première heure est facturée 4,50 euros puis il y a un tarif dégressif par la suite, par tranche de 10 minutes, avec un maximum de 20 euros la journée. En janvier, l’Office Café propose une promo pour les étudiants à 2,25 euros. 
 
LAURENCE BRIQUET

Publié :

Retour à la liste