Les soins de santé au top de leur forme

soins_de_sante.png


Le secteur est l’un des plus importants, en volume et perspectives d’évolution 
 
Le Forem est positif quant au secteur des soins de santé. Le taux de création d’emplois y est deux fois plus élevé que celui de destruction. De plus, les profils recherchés sont variés, ce qui permet de toucher un large public parmi les demandeurs d’emploi. 
 
Il est l’un des plus importants de Wallonie : le secteur des soins de santé domine, que ce soit en termes de volumes ou de perspectives de développement de l’emploi. «En raison de l’évolution démographique, du vieillissement de la population mais également de l’évolution sociale, on constate une augmentation du nombre de travailleurs dans l’ensemble du secteur. Il évolue selon les besoins des populations mais aussi selon les moyens mis en oeuvre par les pouvoirs publics pour y répondre», observe le Forem dans son analyse 2014. Un constat toujours actuel, d’après Serge Fraikin, chef de projets. 
 
Se lancer dans le secteur des soins de santé est donc de bon augure. «Avec un taux de création d’emplois deux fois plus élevé que le taux de destruction d’emplois (un des plus faibles enregistrés ces dernières années, tant en Belgique qu’en Wallonie), le secteur de l’action sociale et de la santé connaît une évolution positive des postes de travail depuis maintenant plusieurs années», commente le Forem.
 
Celui-ci offre en plus une grande variété de postes, pouvant convenir à toute une série de profils. «Médecins, infirmiers, aides-soignants, professions paramédicales, psychologues… Et la palette est bien large que cela.» Outre les professionnels des soins paramédicaux (infirmiers, aides soignants…), de la rééducation et de l’appareillage (pédicures, diététiciens…), des praticiens de la santé (médecins, sages femmes…), nous retrouvons également des professionnels médico-techniques (techniciens…), tout le personnel des services aux personnes (assistants, agents de sécurité…), et bien d’autres encore (ingénieurs, juristes,...). 
 
LES HÔPITAUX EN TÊTE 
 
D’après le Forem, «les activités employant le plus de travailleurs restent les activités hospitalières et les activités de soins résidentiels pour personnes âgées ou avec un handicap moteur». 
 
Et le service public de partager un autre constat. «D’une part, les opportunités d’emploi connues du Forem sont en augmentation ces dernières années. D’autre part, un grand nombre de demandeurs d’emploi s’inscrivent dans les métiers spécifiques du secteur. Cependant, un nombre important de candidatures restent concentrées dans certains métiers (aide-soignant, éducateur…)et des difficultés de recrutement persistent, notamment dans le métier d’infirmier.»
 
CHIFFRES 
 
Quelque 170.000 travailleurs en 2014 
Sur base des estimations rapides de l’ONSS, plus de 30.000 postes de travail supplémentaire devaient être créés dans le secteur des soins de santé, entre entre les 2e trimestres 2011 et 2015. 
 
Les dernières données disponibles pour la Wallonie sont celles du 2e trimestre 2014. Elle aurait alors compté 170.000 travailleurs dans le secteur, dont 73.500 dans la santé humaine.
 
SABRINA BERHIN 

Publié :

Retour à la liste