En moyenne, 5% de chaque Airbus est construit en Wallonie

skywin.jpg

Le Dossier aéronautique: destiné à dresser un état des lieux de la santé et des tendances du secteur, il va vous présenter ses acteurs majeurs et les métiers qu’ils mettent en œuvre.Pour vous parler des grandes tendances du secteur aéronautique, nous avons rencontré Étienne Pourbaix, directeur du pôle de compétitivité Skywin (NDLA: Le pôle de compétitivité aérospatial «Skywin Wallonie» est un regroupement d’entreprises, de centres de formation et d’unités de recherche publiques et privées dont un des objectifs est la création mais aussi le maintien d’emplois dans les entreprises wallonnes du secteur.

140 membres et 1,5 milliard €

«Notre pôle, dédié à l’aéronautique et au spatial, représente aujourd’hui 140 membres, dont 100 industriels, et un chiffre d’affaires cumulé d’1,5 milliard d’euros, dont 90% à l'exportation. Le secteur génère aujourd’hui 6500 emplois directs et autant d’indirects. Ces emplois concernent autant l’industrie lourde, l’ingénierie et les lignes de production, que les services. C’est un secteur qui reste en croissance continue depuis 2009, et sur les dix dernières années, plus de 500 nouveaux emplois ont été créés. C’est également un secteur à très haute valeur ajoutée, puisqu’on parle de plus de 50% pour la Wallonie. Il est enfin à signaler qu’il est particulièrement développé en Wallonie, puisque celle-ci représente plus de deux tiers de l’activité totale de l’aéronautique en Belgique.» Car si la Wallonie ne compte pas de gros constructeurs d’avion (à l’exception de la Sonaca, qui fabrique quelques avions légers de tourisme), elle regorge par contre de sous-traitants, que ce soient des PME ou de grandes entreprises internationales.

La métallurgie au centre de l'histoire commune entre l'aéronautique et la Wallonie

« Même si elle fait aujourd’hui la part belle aux matériaux composites, l’aviation est à l’origine issue de l’industrie métallurgique. Or historiquement notre région a une vraie tradition dans le domaine, et possède des compétences reconnues mondialement en termes de qualité d’alliages et finitions, et de techniques de fabrication. Celles-ci sont essentielles dans le domaine aéronautique. Aujourd’hui, en moyenne 5% de chaque Airbus est construit en Wallonie, ce qui est énorme.» Ce chiffre permet de se faire une idée assez précise de la force du secteur en Wallonie. Particulièrement en considérant la petite taille de notre région, en comparaison de celle d’Airbus, plus grand constructeur d’avions au monde avec Boeing. La Wallonie et l’aéronautique ont donc déjà vécu une belle histoire commune depuis les années 60, et celle-ci devrait continuer dans les décennies à venir. Maintenir un horizon radieux pour le secteur est une des missions du pôle.

 

Publié :

Retour à la liste