" Ils partagent leur amour du produit..."


Colruyt Bouchers 1
Pour évoquer  l’ évolution de ce métier mêlant passion, savoir-faire et tradition, nous avons rencontré 3 bouchers qui ont partagé avec nous leur parcours et leur amour de la profession. Jean-Christophe Burlet, Axel Mehaignoul et Mathieu Eloy sont respectivement Directeur de la Division Boucherie, Chef Boucher et Premier Boucher chez Colruyt Group. 


M. Burlet, parlez-nous de la fonction de boucher chez Colruyt Group ? 
«Je préciserais tout d’abord qu’elle peut prendre des formes différentes, en fonction des compétences et aspirations de chacun. Elle peut également évoluer, tant horizontalement que verticalement. À titre personnel, je suis arrivé chez Colruyt à 21 ans (en 1995) après ma formation en boucherie. En 22 années dans le groupe, j’ai été successivement Boucher, 1er boucher, Chef boucher, District Manager, Responsable des achats "Viande", Chef du département achat "Food" et enfin, depuis 2 ans, Directeur de la Division, qui comprend les boucheries des 240 Colruyt meilleurs Prix [les Colruyt traditionnels, hors OKay, BIO-Planet et CRU]. La diversité et la multitude de points de vente qui existent au sein d’un groupe de l’envergure de Colruyt Group (29 000 collaborateurs), rendent les possibilités de mobilité et d’évolution interne nombreuses et bien réelles. Mais le métier est attractif à bien d’autres égards. C’est de manière générale un métier d’avenir, bénéficiant d’une grande sécurité d’emploi, ce qui est d’autant plus vrai dans un groupe comme le nôtre. Il est également extrêmement varié, notamment dans la mesure où chaque Chef boucher gère sa boucherie comme une petite PME autonome, tout en s’insérant dans la stratégie de l’enseigne. Entre la boucherie traditionnelle, les produits traiteur, les alternatives à la viande et les nouvelles tendances, le métier évolue constamment. L’image archaïque, d’un métier dur où l’on porte des carcasses sans normes de sécurité, n’est plus représentative de la réalité actuelle. La pénibilité y est révolue. Enfin, nos bouchers jouissent d’une belle qualité de vie, avec des horaires variables mais décents, connus au moins 3 semaines à l’avance, et qui offrent donc une certaine flexibilité à toute l’équipe. Pour conclure, je dirais que nous cherchons des personnes ayant un intérêt prononcé pour le monde de l’alimentation, et une passion pour les contacts sociaux. Nos bouchers (à l’exception de ceux qui ont choisi un travail plus "brut" à la centrale) doivent en effet aimer aller à la rencontre du client.» 
Vous aussi vous avez la passion du métier? Postulez dès maintenant !

Mathieu Eloy


M. Eloy (Premier boucher au BIO-Planet de Jambes), racontez-nous votre parcours ? 
« J’ai toujours été passionné par les producteurs, les bons produits et leur transformation. J’étais auparavant l’unique employé chez un traiteur. J’appréciais le contenu de mon travail, mais les horaires étaient si abominables que je me suis au fur et à mesure éloigné de ma famille et de mes amis, en mettant de plus ma santé en péril. En intégrant le BIO-planet de Jambes (un des 23 en Belgique) il y a 15 mois, j’ai pu continuer à travailler des bons produits que j’aimais, tout en retrouvant une belle qualité de vie. Tous les produits sont 100% BIO, et 90% sont d’origine belge. C’est très varié car le BIO est en pleine évolution et l’offre se diversifie. Notre philosophie de proximité avec nos clients nous pousse à proposer toujours plus de nouveaux produits, notamment des alternatives pour les personnes véganes et végétariennes et celles ayant des intolérances au gluten ou au lactose par exemple. » 

 

alex mehaignoul


M. Mehaignoul (Chef Boucher au Colruyt de Grez-Doiceau), qu’est-ce qui caractérise votre fonction de Chef boucher et pourquoi l’aimez-vous ? 
« Indépendamment de la partie purement technique, ma fonction revêt également d’autres aspects, notamment de gestion et d’organisation. Je dois manager mon équipe, gérer les commandes et assurer un suivi optimal du stock (respectant les normes HACTP), pour proposer un réassort complet et de qualité à tous nos clients. Plus de 80% de ce qui se vend en boucherie, est transformé directement en magasin. Ce que j’aime particulièrement, c’est la diversité de mon travail. Il n’y a pas deux jours qui sont les mêmes. J’aime à dire que nous pouvons grandir chaque jour de manière différente dans notre job, en mettant en valeur notre savoir-faire. C’est un métier qui fait la part belle au contact humain, au travers du travail d’équipe et de la rencontre avec nos clients. La philosophie défendue et appliquée par Colruyt au quotidien nous encourage à aller échanger avec eux. Nous devons transmettre notre passion et notre savoir-faire, en prodiguant par exemple des conseils. Je partage ainsi ma connaissance du produit, je donne des conseils quant à la cuisson, des idées de recettes, d’accompagnements, ou encore d’association avec d’autres aliments ou avec tel ou tel vin. J’aime être capable "d’aiguiller" et de proposer le meilleur produit et le meilleur rapport qualité / prix en fonction de chaque besoin spécifique. Cela fait partie de l’expérience ressentie par le client, que nous considérons comme primordiale. Cet aspect est central dans notre philosophie, et tout, même d’un point de vue organisationnel, est axé vers le client et orienté pour maximiser sa satisfaction. Pour y arriver, Colruyt Group nous donne les moyens de grandir, au travers de formations sur les différents types de viandes et de rencontres directes avec les éleveurs et les producteurs. Nous développons ainsi constamment notre expertise, qui bénéficie ensuite à nos clients écoresponsables et en recherche d’une grande qualité de produits.» 


Vous aussi vous avez la passion du métier? Postulez dès maintenant !

Publié :

Retour à la liste