(In)Formez-vous !

La formation et l’enseignement sont des moyens et des indices fondamentaux de développement humain d’une société. Le niveau d’éducation d’un pays contribue très largement à son bien-être social, matériel et sanitaire. C’est une ressource qui peut exister partout, à condition de savoir investir en elle, la valoriser, l’entretenir, la partager, mais aussi la diversifier. Elle se doit évidemment, si possible, de couvrir tous les besoins d’une société en termes d’emploi. L’offre d’études et de formations est-elle pour autant en totale adéquation avec les besoins du marché du travail ? Il est permis d’en douter. Néanmoins, des efforts et des initiatives ont été faits dans ce sens. JobsRégions vous présente différents centres et associations de votre région, qui contribuent à faire rencontrer l’offre et la demande sur le marché du travail. 


Vous verrez qu’un très large éventail de formations existe. Alors avant de poser ce choix d’avenir si important, prenez le temps de vous informer, ça en vaut la peine! Les besoins du marché du travail et de la réalité économique, ne sont pas tous couverts de manière égale et complète par les structures d’enseignement, ce qui donne lieu à des filières bouchées ou a contrario, à des métiers en pénurie. Si une adéquation parfaite entre l’offre de main-d’œuvre et les besoins du marché du travail est quasiment impossible à trouver, il n’en demeure pas moins que d’importants progrès restent à faire, notamment comparativement à certains de nos voisins européens. 


L’exemple de nos voisins
Prenons l’exemple de l’enseignement dit «dual», ou en alternance, qui a déjà largement fait ses preuves en Allemagne ou en Suisse, deux pays à la vitalité économique certaine, preuve du bien fondé de cette méthode, trop souvent dévalorisée chez nous. Dans un monde qui évolue en permanence, et à une vitesse vertigineuse, la formation est un investissement d’utilité publique, qui doit donc être encouragé. Indépendamment des filières d’enseignement dites classiques, il en existe d’autres, souvent très pragmatiques et très porteuses, car en connexion directe avec le marché du travail. Au moment ou le chômage des jeunes reste structurel et important, il convient de se poser la question de l’orientation à donner à ceux-ci. Cette orientation doit évidemment rencontrer l’intérêt du jeune, mais aussi et surtout lui permettre de vivre. Cela a été souvent - mais peut-être pas encore assez - répété, mais les filières techniques ou réputées manuelles ( cette vision n’est-elle pas un peu anachronique? ), ne sont pas toujours encouragées à leur juste valeur, voire sont parfois très dévalorisées ou au minimum perçues péjorativement. Celles-ci garantissent pourtant, plus que beaucoup d’autres, une sécurité d’emploi, et des revenus confortables. La formation concerne bien évidemment la jeunesse, mais pas seulement. 


Se former à tout âge !
Il n’y a pas d’âge pour continuer à apprendre, s’instruire, évoluer et développer de nouvelles compétences. Si vous souhaitez rester compétitifs et attractifs sur le marché du travail, rien de tel que de compléter et d’aiguiser votre panel de compétences, tout au long de votre carrière. Vous verrez que l’offre de formation continue est suffisamment diverse et variée pour rencontrer toutes les aspirations. Il n’y a pas d’âge pour se réorienter! Que vous soyez à la recherche d’un premier job, demandeur d’emploi, à la recherche d’une nouvelle orientation, ou d’une réorientation de carrière, un très large panel de formations existent. Elles couvrent des domaines aussi nombreux que variés, par des modalités horaires et des formules pensées pour être suivies par tous, quel que soit votre emploi du temps, ou votre situation. Foncez !  


Youri Demianoff

Par

Publié :

Retour à la liste