Découvrez la Semaine Numérique 2016

L’édition 2016 de la Semaine Numérique se tient depuis ce lundi et jusqu’au vendredi 21 octobre en Wallonie et à Bruxelles. Au programme sont inscrites 272 activités tournant autour du numérique, proposées par 69 organisateurs locaux, indique le site internet de l’événement. Ces activités sont gratuites ou quasi gratuites et s’adressent à un large public.


Révolution numérique, transition numérique, ou encore industrie 4.0 sont des termes couramment employés dans les médias qui font tous références à la numérisation croissante de l’économie et de la vie en général. Au vu du caractère inéluctable de son émergence, la transition numérique nécessite qu’on puisse l’appréhender au mieux afin de s’y adapter avec succès. Pour nous y aider, de nombreuses initiatives existent: la Semaine Numérique en est une. À vous de profiter de l’occasion pour découvrir, vous familiariser ou même vous perfectionner dans les divers domaines qu’elle recouvre. 


Des d’activités variées...
Parmi les activités proposées, il y aura de quoi explorer la retouche photo et vidéo, les outils collaboratifs, apprendre à mieux utiliser sa tablette, découvrir la géolocalisation, pénétrer le monde des jeux en ligne, découvrir les télévisions digitales, les imprimantes 3D, les lunettes Réalité Virtuelle et autres smartwatch, etc. 


... qui s’adressent à tous
Tant les débutants que les personnes qui ont déjà une certaine expérience devraient y trouver leur compte, promettent les organisateurs. Ces 10 jours seront aussi l’occasion de réfléchir à quelques thématiques: Qu’est-ce que le numérique nous apporte? En quoi peut-il nous simplifier la vie ? À quoi ressemblera le monde dans 20 ans ? Ou encore comment les outils numériques peuvent-ils encourager l’éducation ? 


Une fracture digitale qui touche particulièrement les femmes
À l’occasion de cette Semaine, la Ligue des familles a réalisé une enquête sur la fracture digitale d’où il ressort que les femmes y sont plus exposées. Seule une femme sur trois est capable de recevoir et de payer des factures par des systèmes de paiement en ligne comme PayPal, alors que 41% des hommes le peuvent, selon cette enquête. Même topo lorsqu’il s’agit de remplir sa déclaration fiscale en ligne (31 contre 43%). Les femmes ne sont guère mieux loties lorsqu’il s’agit de remplir sur internet des formulaires destinés à recevoir des allocations sociales: 56% en sont incapables. Toujours d’après cette étude, plus de la moitié des femmes (56%) reconnaissent être incapables de sécuriser leurs données contre la fraude en ligne, alors que ce problème ne semble affecter que 42% des hommes. Elles éprouvent aussi beaucoup plus de difficultés à installer un logiciel antivirus (52 contre 39%), et c’est encore pire lorsqu’il faut détecter et effacer un virus (59% ne savent pas le faire, contre 45% des hommes). La Ligue des familles propose d’ailleurs un petit test pour diagnostiquer ces lacunes.

Infos pratiques:  programmation, horaires, lieux et desrciptif des activités

Par

Publié :

Retour à la liste